Cas de conscience. Les catholiques et la République

23,00

Acheter sur Chire.fr

Description

« Je ne prétends pas faire l’histoire des rapports du Saint-Siège avec les catholiques français.
Mon intention n’est pas non plus de ranimer des querelles stériles. Mais, contrairement à beaucoup de personnes aux yeux desquelles il est inopportun, intempestif de débattre les points sur lesquels les catholiques ne sont pas tous d’accord, j’ai la conviction qu’il ne peut y avoir d’union profitable ni même réelle, qu’à la condition de prendre pour point de départ les mêmes vérités. La préoccupation qui me pousse à écrire est donc d’ordre pratique. La voici :
Après tant de malheurs publics, que les catholiques de France sont demeurés impuissants à conjurer, à la veille d’une crise suprême d’où sortira pour eux le salut ou la ruine définitive, ils restent encore incertains et divisés. La cause de cette désunion est dans le désaccord sur les directions qu’ils ont reçues du Saint-Siège.
Ils s’accusent réciproquement d’opposition aveugle ou de concessions coupables : les uns cherchant l’excuse de leurs compromissions dans un devoir d’obéissance au Pape, les autres se refusant à reconnaître que ce devoir les condamne.
D’accord sur la nécessité d’une résistance énergique, d’une lutte désormais sans merci contre la tyrannie franc-maçonne, ils ne s’entendent pas sur le caractère qu’elle doit prendre.
Pour tout dire, la crainte de paraître attaquer la République les paralyse, ils s’en font un cas de conscience.
C’est ce cas de conscience que je veux examiner. »
Si de nos jours le cas de conscience ne se pose plus avec la même acuité, néanmoins l’ouvrage de l ‘Abbé Barbier est toujours précieux pour tous les documents qu’il expose sur le sujet et pour les réflexions judicieuses qui les accompagnent, et qui peuvent en susciter d’autres sur tous les ralliements qui se sont succédés depuis.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Cas de conscience. Les catholiques et la République”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *